Une plume de verre pour coucher ses idées sur papiers.

Une plume de verre, une idée cocasse et improbable. J’ai toujours l’habitude des bons vieux bic en cours et surtout pendant les partiels. L’ordinateur est en effet mon meilleur ami pendant les cours magistraux! J’ai toujours un peu de mal à reprendre en écrivant à la main.

Elle me fait également fortement pensé au monde d’Harry Potter comme une baguette magique haha! La magie des mots n’aura plus de secrets pour vous avec cette plume.

Mais j’ai toujours eu plaisir à écrire des mots comme ça sorti de ma tête et inventer des petites histoires sur des petits cahiers ici et là. C’est donc tout naturellement que j’ai craqué dans le Cantal pour cette jolie plume en verre. Quand on évoque les plumes, on pense aux plumes d’oiseaux avec lequel on écrivait dans le temps ou maintenant celle dite de « stylo-plume » qui s’abîme au moindre truc. Donc on se promenait dans un petit village dont je ne me souviens plus le nom (ne vous inquiétez pas, j’ai l’adresse à Dijon pour les plumes!) et on rentre dans cette petite boutique où pleins de plume en verre était en exposition avec d’autres objets mais on remarque directement les plumes et les présentoirs. La plume est de fabrication française et travailler à la main, c’est vraiment incroyablement bien fait quand on voit toutes les autres plumes. Elles se ressemblent un peu toutes dans la boutique pourtant chacune à une proportion différente vu que c’est à la main !

Les prix des plumes allaient de 40€ à 130€ car certaines plumes qu’on trouvait à 40€ selon le type de bois étaient accompagné d’un présentoir également en bois et avec une encre ! Donc finalement les 130€ étaient englobés avec la plume, l’encre et le présentoir!

1545807_1434486200119701_780434329_n

1174761_1434486270119694_2037416551_n

Sur l’image qui est assez sombre, on voit mal mais la plume tend vraiment vers le violet! J’avais donc repéré une plume un peu plus rose mais elle fut prise et j’ai donc opté pour celle-là. Il faut savoir qu’au contact de la lumière le bois devient de plus en plus clair et change de couleur! Ainsi elle peut passer de marron-violet à un violet clair ! La mienne pour tout avouer n’a pas beaucoup été sorti – manque de temps, le droit oblige.

Pour les caractéristiques principales je vous laisse lire l’image ci-joint : 1526288_1434486240119697_1578317969_n

Donc pour récapituler, en trempant une fois, on peut faire une page ou avoir 15 min d’écriture si on écrit doucement avant que l’encre ne sèche un peu trop si mes souvenirs sont bons ! C’est super amusant d’ailleurs de voir comment l’encre se propage dans la plume et qu’il n’y a pas une seule goutte qui tombe. Bien sur faut pas tremper la plume en entière pour éviter de trop en mettre ! Comme vous pouvez le voir, la plume est vraiment travaillé autant pour la partie en verre que bois. Elle est ultra légère ce qui est pratique pour écrire et la tenir en main. C’est vraiment un plaisir, elle est vraiment douce au toucher pour la partie bois. Sur la photo, ma plume n’a pas encore été faite car je n’ai pas encore écris des pages ou du moins une heure comme il le préconise dans le petit papier. Dans l’image du dessous, on voit d’ailleurs mieux que la couleur tend vraiment vers un violet foncé!

1524763_1434486286786359_1963673765_n 1521751_1434486343453020_1799099687_n 1524833_1434490990119222_1018157246_n

Pour l’encre, aucuns types d’encres n’étaient prohibés même si le vendeur avait des encres prédéfinis dans sa boutique. Comme c’était la fin de la saison à la fin octobre pour une plume, on avait droit à un encrier. J’ai donc opté pour le noir ! Mais il y avait d’autres couleurs alors forcément je les voulais. On a réussi à négocier deux encriers supplémentaires pour 10€ au lieu de 8€ le prix d’un seul. Superbe affaire ! Sinon après quelques recherches sur internet, on trouve rapidement la marque dans des boutiques spécialisés et d’autres gammes de couleurs.

1551461_1434486213453033_1044527450_n

Donc tout ça pour dire, que je vous la recommande vraiment pour celles et ceux qui aiment écrire ou pour un journal intime, je pense que cela peut changer qu’un simple BIC et montrer du cachet à nos écrits. J’adore totalement en tout cas et j’en suis très heureuse! Pour les filles, faites-la vous offrir à la saint-valentin, ça changera un peu des cadeaux traditionnelles.

En terme de rentabilité de qualité/prix, elle a une longue durée de vie car rare de la casser sauf si vraiment elle tombe d’un étage ou on marche dessus. Mais pas de soucis, le monsieur vous explique qu’on peut la renvoyer à Dijon qui est ouvert il me semble toute l’année et il vous la change – la partie en verre – pour 15€ avec frais de port mais si on se déplace c’est 10€. OUF !

1525502_1434494856785502_746518909_n

PS : ma plume fait du bruit sur la vidéo car c’était l’une des premières fois où j’écris avec, il faut le temps que la plume puisse se faire également. J’ai d’ailleurs un peu de mal à tenir mon téléphone, écrire et regarder en même temps! Je poste la vidéo sur instagram et posterais le lien ensuite vers la vidéo pour vous voyer comment ça écrit !

Une plume en verre pour me prendre à écrire des poèmes à la Baudelaire. 

Ma vie est-elle un échec ?

Bon, on devrait pas en temps normal dire cela. Certains – cons? – diraient que finalement notre vie est toujours mieux que d’autres personnes comme les enfants en Afrique ou les femmes esclaves ou presque en Chine. Mais forcément quand on regarde chez le voisin, l’herbe est toujours soit plus verte soit jaunâtre. Il faut arrêter avec cette histoire de « il y a bien pire que toi« . C’est censé remonter le moral, il parait! Mais au final, ça empire tout. On n’a pas besoin de savoir que notre vie sera toujours mieux que d’autres. Pis en général, on tend vers la vie de celui qui semble le plus heureux.

Qu’on soit optimiste ou pessimiste, gros ou mince, petit ou grand, on a tous le droit de se plaindre de tout et de rien. C’est la vie, c’est la façon dont l’homme est fait. Alors oui, peut-être que je suis en deuxième année de droit que certains ne peuvent même pas se payer des études ou du moins financer ce qu’il y a côté. Peut-être que j’ai de la chance de pas être malade et d’avoir un cancer mais ça n’empêche que j’ai un problème de peau et j’en parle très rarement. Comme quoi, les vrais problèmes sont souvent occultés pour des problèmes sans conséquences qui nous apparaissent insurmontables. Peut-être que j’ai de la chance d’avoir des parents, j’imagine que oui, c’est une chance mais je n’y suis pour rien. Peut-être que j’ai de la chance d’avoir un super copain, mais j’y suis pour rien non plus s’il est comme ça, c’est sa façon d’être, je n’agis pas sur ça. Alors comment reprocher aux gens des choses qui ne dépendent pas d’eux et qu’ils ont à part dire que c’est de la chance. Mes parents et mon copain ne seraient pas là, je ne serai sans doute pas là même. Je n’aurai pas les mêmes rêves, les mêmes envies, les mêmes possibilités d’avenir et etc.

On ne peut pas non plus nous reprocher d’être née en France plutôt qu’en Afrique, d’avoir un cerveau capable d’emmagasiner des tonnes et des tonnes de pages. Chacun est fait de sa manière.

Alors peut-être que la chance finalement est liée au destin. Finalement tout avait été écrit à l’avance et que là aujourd’hui, j’ai la chance d’avoir la capacité d’écrire cet article pour me défouler et mettre mes sentiments sur des mots alors que d’autres ne peuvent pas le faire ou ne savent pas lire ou écrire. Mais est-ce que j’y suis pour quelque chose dans tout ça… Je ne peux pas porter le poids du monde sur mes épaules, elles sont bien trop fragiles… J’ai déjà du mal pour moi-même alors bon… Voyons ce que me réserve l’avenir, la chance et le destin.

Soucis d’étudiante en droit ! (Part I)

1497723_1434486183453036_105792379_nJe sais pas si j’arriverai à faire mes soucis en un plan en deux parties, deux sous-parties. Haha. Joke.

Semaine de partiels, semaine sans soldes. D’une part, c’est une tragédie. 

De plus, il y en a marre. On apprend des choses qu’on oubliera dans cinq ans! Mêmes nos profs le savent! Alors pourquoi ?! On est dans un système vraiment trop académique et nos futurs recruteurs nous diront constamment « vous manquez d’expérience » mais comment en avoir alors que les seuls exercices théoriques qu’on fait sont des mini-cas pratiques avec des noms délurés. Pis sérieusement, si plus tard en étant avocate, je fais des commentaires d’arrêts, c’est vraiment que la vie est mal faite.

Alors actuellement j’apprend une centaine de pages pour demain (droit commercial – au moins s’il y a un litige pendant les soldes, je dégainerai mon code de commerce avec la loi ou pour frapper au choix – ) et une autre centaine pour vendredi en Finances publiques où finalement tu apprends que l’Etat et toi, vous avez en commun de pas du tout gérer votre argent convenablement et qu’on a tout autant des dépenses acquises par avance et qu’il est trop tard pour revenir en arrière.

Pis, franchement, je n’ai pas eu de vacances à proprement parlé! On passe notre temps à réviser et quand on révise pas, on culpabilise de réviser. problème n°1 de l’étudiant en droit mais attention : Vivre, c’est déjà une victoire. Donc finalement, on finit les partiels vendredi à 12h30. On peut se dire génial j’ai enfin un aprem-midi de libre (de soldeeeeeeeeeeeeeees) et un week-end sans culpabiliser! Youhou fiesta! Et oui, lundi matin à 8h30 c’est de nouveau reparti avec organisations internationales! Et vu les plaquettes de TD de responsabilité civile pour dans deux semaines (un commentaire d’arrêt, deux cas pratiques et 29 documents à résumée ou faire fiche de jurisprudence –  oui, c’est de la folie furieuse), c’est comme si on était dans Mario. On gagne un monde avec plus ou moins de pièce que directe hop nouvelles aventures, pas le temps de se reposer! AU TAQUET EVERY GO!

Pis finalement, après au semestre 4, tu accumules stress de la validation du semestre 3 et stress sur celui du semestre 4. Jusqu’au moment fatidique où c’est affiché et on court tous comme des ahuries jusqu’à l’étage 3 et essayer tant bien que mal vu le monde de voir notre nom avec un – espérons-le quand même – ADMIS.

Révisions … Revis… Ré… SOLDES 2014 !

Les soldes approchent (6 janvier en France métropolitaine) à grand pas et je vais faire un pas vers les meilleures boutiques ! Néanmoins il ne faudra pas se précipiter !

Tout d’abord, il faut faire un inventaire de son armoire. Ça tombe bien pour moi. Plus rien ne me va que cela soit en jean qu’en pull en haut et j’en passe. Les basiques pull, pantalon noir, chemise blanche n’existent plus dans mon armoire. Faudra accès en priorité mes achats sur les basiques indémodable.
Après forcément, j’ai envie d’une pièce unique que je pourrai m’offrir en temps de soldes uniquement (Autant pour ma survie que celle de ma banque). Ne pas prendre de choses niaises ou Disney! Bien que leurs vêtements soient le top du mignonnisme (cf le dernier pull Étam Pan Pan!!).
J’ai envie d’un style plus sobre, plus adulte et oui, je me cherche encore autant personnellement que dans la façon je m’habille. Je présume que notre état d’esprit retranscrit dans notre manière d’être. Alors il faudra je me recherche dans toutes mes boutiques preferes!

Article court, pas vraiment structure. Révision de pénal pour demain oblige!

20140105-172655.jpg

Comme disait Churchill : «La Russie est un rébus enveloppé de mystère au sein d’une énigme.» (Partie I)

Quand j’étais en cours d’histoire et qu’on parlait de la guerre froide, j’aimais dire que j’étais du côté américain. Puis j’ai grandi.

Et au contraire de beaucoup de jeunes de notre génération, le rêve américain ne m’inspire guère. En effet, tout me parait superficielle. Loin de moi l’idée de dénigrer le continent américain, cependant celui-ci,n’a contrairement à la Russie rien d’atypique. Les ennemies jurés des américains (encore maintenant : cf Snowden), ces russes froids et barbares ne donnent pas forcément envie de vous approcher d’eux sur le papier. Pourtant, le choix fut porté sur la Russie. Les mois de mai-juin étant les meilleurs pour visiter. Le soleil fut de notre côté et notre voyage a été pendant les grosses chaleurs moscovites en contradiction avec la pluie parisienne. Tout le monde nous jalousait!

Oui, il fait froid! Mais je n'ai pas eu ce temps! Ouf

Ainsi, le voyage commença dès le début du choix. Pour rentrer en Russie, il vous faut une invitation que vous payez bien sur. De quoi refroidir les gens lambda qui n’ont pas forcément l’argent. Un hôte russe doit spécifier que vous venez officiellement chez lui en indiquant les dates. Une fois obtenu, vous devez posséder une assurance spécifique qui vous permet d’être rapatrié et indique que vous partez dans la “fédération russe”. Ensuite, direction Paris, là encore, il faut payer une soixantaine d’Euro pour obtenir un visa. Contrairement aux légendes (américaine?), ils ne vous font pas passer un interrogatoire digne du KGB ! J’avais d’ailleurs remarqué qu’il y avait énormément de monde qui demandait un visa mais les “dames russes” étaient vraiment à l’image russe : glaciale. Quelques soucis administratifs ne permirent pas d’obtenir le visa directement. Ainsi, mes parents y retournèrent et ma mère fut choquée de l’attitude froide des femmes et par la remarque de l’une d’elle : “Vous laissez votre fille partir toute seule en Russie entre jeunes, vous n’avez pas peur?” De quoi bien la rassurer.

Le visa à mon nom haha

Au fil des semaines, les préparatifs du voyage continuaient et j’avais acheté un livre de conversation russe. La panique gagnait du terrain avec notre incapacité totale à retenir un mot excepté celui d’homosexuel. Il fallait également penser à l’argent dont on aurait besoin sur place. On a donc été à Paris après plusieurs changes qui ne disposaient pas de “Roubles”. On en a enfin trouvé un et avec 400€, vous disposez de 13 500 roubles. J’ai gardé en souvenirs plusieurs pièces et billets qui représentent la splendeur de la Russie. Autant vous dire avec 13 500 roubles, vous êtes riche en Russie. Cependant, à Moscou même, il faudrait nuancer cette affirmation. Je le dirai dans la suite de nos tribulations dans le monde russe.

1601238_1432217283679926_1724311227_n

J’avais entame des recherches concernant la Russie. J’en ai vu des vertes et des pas mûres comme dirait certains. Ce qui m’a le plus effrayé était le réseau aérien russe. Totalement paniquant. La mentalité russe ne me gênait pas trop. Je suis moi-même d’après certains froide et hautaine, je me sentirai comme chez moi. J’ai cependant bien fait de ne pas rechercher d’information sur le système autoroutier russe. J’avais une envie folle de partir au bout du monde découvrir une autre culture et aussi la peur de l’inconnu.
Mes recherches se sont également portés sur les choses à faire ou ne pas faire en Russie. (Je n’ai pas tenté de crier “fuck Poutine” devant le Kremlin!) j’avais l’étrange sentiment de partir dans un pays où mes moindres faits et gestes seraient analysés un peu comme en Corée du nord d’après certains reportages. 1984, le livre de Orwell, (roman favori traitant du communisme et de l’oppression russe vis-à-vis de la population) n’arrangeait rien à la psychose. Ainsi, j’avais d’abord anticipé les éléments à prendre dans ma valise. J’ai d’ailleurs demande à l’embarquement si je pouvais transporter du sucre ou cas ou ils prennent cela pour de la drogue ! Oui, j’étais dans une inquiétude monstre. J’avais également fait des recherches sur le fait de pouvoir communiquer ou non sur internet avec la France. J’avais cherché l’adresse exacte des ambassades, de mes droits et risques encourus selon les peines. Possession de drogue, c’est 5 ans pour info et 10 en cas de vente ! Je peux d’ailleurs vous dire qu’à mon humble sentiment, si vous vous faites arrêter en Russie ou ailleurs. Vous êtes dans la merde ! Mon côté étudiante en droit sans doute ressortait ici.
De plus, la Russie était mise à l’honneur par Depardieu avec son histoire de passeport qui est une pure escroquerie à mon sens. On ne peut posséder la double nationalité en Russie d’après la loi fédérale russe. Ainsi, chaque semaine, on parlait de Russie si Russie là ! J’avoue m’avoir vanté plus d’une centaine de fois (milliers?) de partir et d’avoir été en Russie ! Je le fais toujours d’ailleurs.
Cependant, j’étais sérieusement angoissée et aussi sur le fait de devoir me nourrir. C’était un peu comme koh-lanta pour moi sincèrement. Je suis tellement difficile ! Bref, je suis rapidement devenue incollable sur la Russie et sur les avions autant russe que de notre cher pays. J’ai du faire tellement de sites aéronautiques, de discussions avec un ami fan d’aviation et de cauchemars plus traumatisant les uns que les autres.
En fin de comptes, je suis toujours vivante et j’ai embarqué à Toulouse le 28 mai à 6:00 du matin malgré la peur et les préjugés pour un voyage unique.

tumblr_inline_mqv9113veH1qz4rgp

Hello 2014.

20140104-013603.jpg

Pas de résolutions de prévues. Je suis beaucoup trop parfaite pour cela. (Non, je rigole). A quoi bon en faire si on ne va jamais les tenir ! Alors aucunes de prises, quelques idées d’amélioration et c’est bon.
2014 : il faut que tu sois amazing. Tu n’as pas vraiment le choix. Il va falloir s’envoler du nid un jour où l’autre. Grandir et quitter Peter pan. Tu vas me manquer d’ailleurs Peter. C’est effrayant mais bon je pense ne pas avoir le choix.
Sinon, j’ai commandé ma première Mylittlebox mais je ne l’aurai pas avant mars ! Je ne peux pas attendre et je me fais du mal en regardant sur Instagram les anciennes boîtes. Grrrrr vite 2014 amènes-moi de bonnes choses.